Les Annélides
Liste des Annélides locaux
Organisation des Annélides

Classification des Annélides

Les Annélides font parties des Métazoaires, des Coelomates hyponeuriens car le système nerveux est ventral, et des protostomiens car la bouche est formée à partir du blastopore. Ils sont connus depuis le Cambrien, ce sont les plus anciens animaux pluricellulaires. La classification se fait selon le nombre et la disposition des soies plus ou moins longues qui recouvrent leur corps.

Les Polychètes

Les polychètes sont représentés par quelques 5000 espèces essentiellement marines, ce sont les plus fréquentes. Ils portent de nombreuses soies de chitine implantées sur des parapodes des métamères. Ils possèdent 2 appendices avec 2 touffes de soies sur chaque segment.
Les moeurs reproductrices montrent la diversité de leur évolution. Ils ont des sexes distincts. La femelle pond des oeufs dans la mer puis fécondés par les spermatozoïdes émis par le mâle. La rencontre entre les oeufs et les spermatozoïdes est plus fréquente quand les animaux remontent à la surface pour se reproduire. Ils présentent un stade larvaire appelé trochophore qui est en forme de toupie.
Il existe différentes espèces de Polychètes, tel que les Polychètes errantes qui ont des parapodes biramés et de nombreux organes sensoriels. Ces Polychètes errantes sont :

Nereide commune(Nereis diversicolor)
Glycera
Aphrodite épineuse (Aphrodite aculeata)
Eulalia

Schéma d'une larve trochophore de Polychète

Il existe également de Polychètes sédentaires qui possèdent des parapodes souvent uniramés, des organes des sens réduits, et ils sont microphages. Ces polychètes sédentaires sont:

Spirographe
Spirorbis
Hermelle
Chaetoptère
Arénicole(Arenicola marina)
Sabelle(Sabella pavonina)

Lombric
Les Oligochètes

Les Oligochètes sont souvent limicoles et pour la plupart terrestres, essentiellement dans des sols humides ou en eau douce. Cette classe compte environ 3000 espèces. Les métamères sont dépourvus de parapodes et portent quelques soies. Il n'y a pas d'appendice. La segmentation externe est apparente à laquelle correspond une segmentation interne et toutes les structures et les organes se répètent dans chaque segment.
Ils sont hermaphrodites. Il y a possibilité d'un développement direct à partir de l'oeuf contenu dans un minuscule cocon. Ils ont la possibilité de réaliser une reproduction sexuée par division chez les membres de certaines familles.
Les oligochètes sont en nombre important en fonction de la richesse en matière organique des sédiments dans lequel ils vivent. Il existe des espèces carnivores et des végétariennes.
Le type même des Oligochètes sont les Lombrics.

Les oligochètes regroupent différentes espèces :

Ver d'eau douce(Tubifex tubifex)
Ver de terre(Lumbricus terrestris)

Les Hirudinés (ou Sangsues)

Les Hirudinés ou sangsues sont en parties des parasites (300 espèces) temporaires d'animaux marins, terrestres ou d'eau douce, sont dans leur presque totalité dépourvue de soie, et d'appendices. Le corps des Hirudinés est aplati dorso- ventralement de forme ovale ou allongée selon son niveau de contraction. Les Sangsues ont une ventouse qui est très développée à l'extrémité postérieure et souvent une autre plus petite à l'extrémité antérieure. Ils possèdent environ 34 anneaux.
Les Sangsues se nourrissent de déchets organiques pour certains, d'autres se nourrissent d'invertébrés aquatiques, les plus connus sont des parasites du corps et de la cavité buccale de plusieurs vertébrés(des poissons jusqu'à l'homme). Pour cela ils se fixent par ventouse sur leur hôte, perforent les tissus de leurs machoires munies de dents cornées et sucent le sang.
Les Hirudinés sont hermaphrodites pour la majorité d'entre eux. Certaines ont une fécondation réciproque entre 2 individus.

Les Hirudinés regroupent différentes espèces :

Sangsue marine(Pontobdella muricata)
Sangsue médicinale(Hirudo medicinalis)

Sangsue
Page d'accueil Cybernat
Hélène CHAMPION