ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Séminaire OCEANIA - La Gloriana de Britten

Séminaire OCEANIA - La Gloriana de Britten

Séminaire Océania

jeudi 23 mars 2017 à 17:00

Manifestation scientifique ouverte au grand public

Manifestation scientifique pour la Recherche

Université Le Havre Normandie, UFR Sciences et Techniques, Salle G001

Quatrième conférence de l’édition 2016-2017 du séminaire OCEANIA – Observatoire des Cultures Et des Altérités de Normandie d’Ici et d’Ailleurs – dont le thème est, cette année, « Les femmes et le pouvoir », "La Gloriana de Britten" sera animée par Gilles Couderc.

L’avènement de la jeune reine Elizabeth II en février 1952 après la mort de son père Georges VI entraîne inévitablement des parallèles avec la grande Elizabeth Tudor, dont le mythe s’édifie pendant l’époque victorienne et se diffuse dans la culture populaire grâce au cinéma des années 30. Pour le gouvernement Conservateur de Winston Churchill, le couronnement de la souveraine doit faire oublier l’austérité des années d’après-guerre et le démantèlement de l’empire britannique, et promouvoir un Nouvel Age élisabéthain qui mélange les traditions séculaires et la modernité et célèbre l’unité du royaume. Le tout jeune Arts Council qui apporte le soutien financier de l’état aux artistes, commande aux compositeurs de l’époque un recueil de madrigaux, la « Guirlande d’Oriana », ou « Une guirlande pour la Reine » en souvenir du livre de Thomas Morley The Triumphs of Oriana de 1601. C’est dans ce contexte que Benjamin Britten, pacifiste et homosexuel, propose d’écrire un opéra inclus dans les festivités du couronnement, Gloriana, un des noms de la grande reine dans The Faerie Queene, l’allégorie épique d’Edmund Spencer de 1596.

Mais si l’opéra évoque les formes et le langage de l’époque Tudor, c’est une Elizabeth vieillissante de fin de règne et ses amours avec le jeune comte d’Essex que Britten met en scène, inspiré par les théories freudiennes qui nourrissent la biographie iconoclaste de la reine par Lytton Strachey et sa rhétorique de l’hermaphrodite, proposant une relecture moderniste du mythe élisabéthain, ainsi déconstruit et reconstruit pour un Royaume-Uni à la recherche d’une nouvelle identité.

Gilles COUDERC est Maître de conférences à l’université de Caen Normandie. Sa thèse de doctorat porte sur les livrets et la musique des opéras de Benjamin Britten, Des héros au singulier, les héros des opéras de Benjamin Britten (Sorbonne, 1999). Il a publié plusieurs articles sur les opéras et les œuvres de Britten et Ralph Vaughan Williams et organisé de nombreuses conférences à l’université de Caen sur les livrets d’opéra inspirés par le monde anglophone et en a édité les actes dans la revue électronique LISA. Il a co-édité avec J-P. Héberlé un numéro spécial de La Revue Française de Civilisation Britannique sur la musique et la construction de l’identité nationale anglaise : Musique, nation et identité : la renaissance de la musique anglaise, www.cercles.com/rfcb/, Vol. XVII-4

Mise en ligne : 06-03-2017 - Mise à jour : 21-03-2017

Informations pratiques

Jeudi 23 MArs 2017
de 17h à 19h,
UFR Sciences et Techniques
Salle G001 (salle de séminaire des laboratoires LITIS LMAH)

LIEN

Séminaire Océania

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2017 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr