ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > CALYPSO - Control of smoke spread - AnaLYsis of fire development - (...)

CALYPSO - Control of smoke spread - AnaLYsis of fire development - Psychological aid - Ship integrity preservation - Organization of rescue means

jeudi 1er juin 2017 à 09:00

Projets de recherche européens en cours

CALYPSO est une proposition de réponse à l’appel à projets européens collaboratifs 2017 du programme INTERREG Espace Atlantique.

Descriptif du projet

Les feux de navires constituent l’une des pires catastrophes en mer, plus particulièrement lorsqu’il s’agit de navires à passagers éloignés de toutes côtes. Dans ces conditions, les secours sont apportés uniquement par l’équipage, sachant que son devoir est non seulement de protéger les passagers, mais aussi le navire, car il constitue en fait le meilleur canot de sauvetage.

Ce type de situation génère chez les passagers une importante anxiété, principalement due au fait qu’ils ne puissent pas quitter le navire. Cela cause aussi un stress important parmi les membres d’équipage devant à la fois lutter contre le feu, maintenir le navire à flots et organiser la mise en sécurité des passagers.

L’anxiété chez les passagers et parmi l’équipage peut conduire à des comportements et des réactions psychologiques inattendues ou incontrôlables, pouvant mener à la perte du navire. C’est pourquoi il importe de comprendre et d’analyser ces comportements dans le contexte de cette situation spécifique de danger.

En outre, la fumée produite par la combustion augmente la dangerosité de la situation. Dans un feu, les fumées présentent plusieurs caractéristiques : hautes températures, toxicité, opacité et propagation massive, à travers tous les conduits possibles (coursives, escaliers, gaines techniques, etc.) L’opacité désoriente, ce qui accentue l’angoisse, surtout sur un navire. La propagation des fumées provoque de nouveaux foyers, souvent dans des endroits insoupçonnés et loin du foyer initial.

Beaucoup de recherches ont été conduites sur les moyens de lutte contre les feux de navires, ce qui a permis d’améliorer ces moyens. Cependant, peu d’entre elles ont porté sur l’analyse du problème des fumées. Néanmoins, il faut noter que, même pour les feux à terre, ce problème n’a encore été que très peu abordé.

Si dans le monde, quelques zones maritimes ont un défaut de réglementation concernant l’entrainement des équipages et la mise à disposition de moyens de secours ad-hoc, dans l’espace maritime européen, avec sa façade atlantique, des réglementations et standards obligent les armateurs à entrainer leurs équipages et à leur fournir les moyens appropriés.

Cependant, les entraînements et moyens existants sont encore insuffisants pour permettre aux équipages de traiter correctement les feux à bord des navires. Deux choses manquent : d’un côté, des études scientifiques et technologiques sur le contrôle de mouvements de fumées et sur le diagnostic en continu en temps réel, dans le but d’améliorer les méthodes de lutte contre les feux, et de l’autre côté des études du comportement psychologique des équipages puisque ce sont eux qui doivent prendre en charge la lutte contre le feu et, en même temps, assurer la sécurité des passagers.
Vu de cette manière, le problème des feux de navires fait apparaître deux domaines qui doivent être pris en compte dans ces recherches, très différents mais liés l’un à l’autre.

Par exemple, l’étude du comportement psychologique des membres d’équipage face à un feu va dépendre des moyens qu’ils auront à disposition pour lutter contre le feu, donc de la qualité technologique et de l’efficacité de ces moyens. De manière similaire, la définition et la conception des méthodes et des moyens de lutte contre le feu à bord, vont dépendre de l’état psychologique dans lequel pourront se trouver les membres d’équipages lorsqu’ils auront à les utiliser. Ces deux points montrent l’interdépendance entre la psychologie et la technologie dans ce travail de recherche appliquée.

C’est pourquoi le projet CALYPSO s’appuie sur deux piliers : d’un côté, les aspects scientifiques et technologiques de la lutte contre les feux de navires, et de l’autre les aspects psychologiques, concernant d’une part les passagers et de l’autre les membres d’équipages en cas de feu.

Partenaires

Les parties scientifiques et techniques seront conduites par l’Université Le-Havre Normandie (ULHN, France), l’Ecole Nationale Supérieure de la Marine (ENSM, France), l’Ecole de Sapeurs-pompiers du Portugal (ENB, Portugal), l’Université de Strathclyde (MSRN, Royaume Uni), le Laboratoire P -Prime (ENSMA, France), l’Université de Cantabria (Espagne) et le Centro Jovellanos (Espagne).

Les parties psychologiques et comportementales seront conduites par l’Université de Porto (Portugal), l’Université de La Coruña (Espagne), l’Ecole Nationale Supérieur Maritime (ENSM, France), et l’Ecole de Sapeurs-pompiers du Portugal (ENB, Portugal).

Mise en ligne : 26-06-2017 - Mise à jour : 26-06-2017

Informations pratiques

Direction de la recherche, de la valorisation et des études doctorales (DiRVED)

Université du Havre
BP 1123
76063 Le Havre cedex
02 32 74 40 42
dirved@univ-lehavre.fr

Contacts

Michel LEBEY, chef de projet
michel.lebey@univ-lehavre.fr

Sophie FAUVEL, Chargée de projet sur les programmes européens
sophie.fauvel@univ-lehavre.fr

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2017 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr