ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Soutenance de thèse - Madame Anne-Sophie MASSON

Soutenance de thèse - Madame Anne-Sophie MASSON

mercredi 5 juillet 2017 à 14:30

Soutenances

Université Le Havre Normandie, salle Olympe de Gouges

Madame Anne-Sophie MASSON soutiendra le 5 juillet 2017 à 14h30, à l’université Le Havre Normandie, dans la salle Olympe de Gouges, une thèse en vue de l’obtention du grade de Docteur de Normandie Université.

Discipline : Droit Public

Sujet : « Le droit de la guerre confronté aux nouveaux conflits asymétriques, généralisation à partir du conflit afghan (2001-2013) »

Composition du jury :

  • Biad ABDELWAHAB, Maître de conférences, Université de Rouen
  • Karine BANNELIER-CHRISTAKIS, Maître de conférences HDR, Université de Grenoble
  • Armelle COUTEAU-RENAUT, Maître de conférences HDR, Université du Havre Normandie, directrice de thèse
  • Eric HAUTECLOQUE-RAYSZ, Général de Division, Quartier Aubert de Vincelles, invité
  • Philippe LAGRANGE, Professeur des Universités, Université de Poitiers
  • Romain LE BOEUF, Professeur des Universités, Université d’Aix Marseille

Résumé :
Le conflit afghan (à partir de 2001) peut être considéré commun un nouveau conflit asymétrique reprenant les caractéristiques des conflits asymétriques à l’exception de la territorialisation, remplacée par l’appartenance à une idéologie commune. En conséquence, le champ de bataille y est devenu secondaire, la guerre est devenue cognitive. La séparation entre la paix et la guerre s’est atténuée à tel point qu’il est devenu impossible de compartimenter le droit de la guerre en fonction de l’intensité du conflit ou de son internationalisation. Faute de s’y être adapté, le droit de la guerre a cessé de faciliter le rétablissement de la paix et a été perçu par les militaires occidentaux comme une entrave aux combats. C’est pourquoi, certains belligérants ont tenté de s’en affranchir en ayant recours à des méthodes de combats illégitimes. Ces effets ont été médiatisés et ont participé à la perte de légitimité des Etats occidentaux allant jusqu’à remettre en question la division du monde en Etats souverains. L’absence de résolution de ces conflits pourrait conduire à une guerre civile globalisée. En réponse, l’harmonisation du droit de la guerre autour de la garantie inconditionnelle des droits inaliénables doit être affirmée par les Etats et les nouveaux acteurs internationaux. Elle pourrait émerger d’un « Parlement mondial », garant du droit international. De plus, l’irréprochabilité morale des belligérants est attendue. Le droit et la place des armées au sein de la société doivent le refléter.

Mise en ligne : 04-07-2017 - Mise à jour : 04-07-2017

Informations pratiques

LexFEIM - Laboratoire d’études en droits fondamentaux, des échanges internationaux et de la mer - EA 1013

École Doctorale – Droit Normandie n°098
Téléphone : 02 32 74 41 20
lexfeim@univ-lehavre.fr

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2017 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr