ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Concours de nouvelle - Edition 2018 - "Insomnie - Insomnia"

Concours de nouvelle - Edition 2018 - "Insomnie - Insomnia"

Concours de nouvelle - Edition 2018

mardi 27 mars 2018 à 11:00

Concours

Université Le Havre Normandie

Trois étudiant.es de licence Lettres Modernes sont aux commandes de la coordination du concours de nouvelles du Havre. Pour cette 8e Edition, ils proposent à l’ensemble de la communauté étudiante du Havre d’écrire sur le thème de l’insomnie. A travers un jeu de question-réponse, les organisateurs de ce projet nous proposent une visite des coulisses.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Nous nous appelons Andréa BADOZ, Gwenaël GUERY et Ombeline HURAUT. Nous sommes tous les trois étudiant.es en lettres à l’université Le Havre Normandie. Cette année, nous aidons à l’organisation et à la promotion de la huitième édition du concours de nouvelles mis en place par la ville du Havre et l’université Le Havre Normandie.

A qui se destine ce concours ? Et pourquoi avoir choisi ce thème "Insomnie, insomnia" ?
Ce concours est ouvert à tous les jeunes entre 6 et 25 ans, vivant au Havre ou y étant scolarisés. Nous avons choisi "insomnie", car si parfois certains jeunes sont concernés, le thème est aussi très lié à l’imaginaire, au fantastique. Il s’agissait de trouver une idée qui puisse résonner en chacun avec ces deux dimensions : à la fois noire et lumineuse offrant un champs d’inspiration très large.

Quelle a été votre motivation pour vous attacher à ce projet ?
C’est d’abord par intérêt pour la littérature et l’écriture que nous nous sommes engagés dans l’aventure. Puis, au fur et à mesure, nous avons commencé à vouloir mettre en place un réseau autour de cette thématique, réseau qui vise également à donner la possibilité aux jeunes d’exprimer leur créativité. Ce concours est aussi l’occasion pour nous de mettre en avant la licence que nous suivons.

Qu’est-ce qui est important pour vous de véhiculer ou de faire découvrir à travers ces écritures ?
Il est important de faire comprendre que l’écriture est un moyen d’expression phénoménale. Lire et écrire sont deux piliers solides pour apprendre à argumenter, gagner en imagination et avancer dans la vie. On peut dire que la littérature est une forme d’école de la vie. Nous voulons aussi montrer que tout le monde peut écrire et que cet exercice, et la littérature de manière générale, est quelque chose d’accessible à tous.

Pour finir pouvez-vous nous parler de votre groupe ? Que vous a apporté cette expérience ?
Comme nous sommes camarades de classes et amis, nous nous connaissions déjà avant le concours. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons décidé de travailler tous les trois. Le travail d’équipe peut être parfois stressant, mais nous savons nous organiser et amener un climat favorable, c’est l’avantage de bien se connaître. Nous jetons régulièrement un œil à ce que d’autres groupes peuvent faire, ce qui représente pour nous une forme de mise en concurrence qui reste cependant saine et émulative. Cette expérience nous a surtout appris l’écoute mutuelle, l’entraide et l’acquisition d’une confiance en ce que nous faisons et en nous-même.

Bénéficiez-vous d’un accompagnement pédagogique dans le projet ?
Nous pouvons compter sur le précieux soutien de Madame MATHEY, Professeure de littérature médiévale et d’histoire de la langue, qui nous accompagne et qui a beaucoup contribué à la mise en place de ce concours de nouvelles. Nous recevons également un fort soutien et accompagnement de la part de Madame ROBERT-BARZMANN, Professeure d’histoire médiévale et directrice de l’UFR des Lettres et Sciences Humaines, ainsi que de Monsieur BEN RAHAL, Chargé de mission au Service Jeunesse et Vie Etudiante de la ville du Havre. Tous nous aident à mettre en place un projet cohérent, afin de faire connaître le concours et de dynamiser la participation. Enfin ils nous accompagnent également pour le bon déroulement des dispositifs que nous mettons en place.

En quelques mots pouvez-vous présenter votre formation ? Et présenter votre projet pour la suite de votre parcours ?
Nous sommes tous les trois en licence 3 de Lettres Modernes, mais nous avons des parcours un peu différents. Ombeline, en Lettres parcours Histoire, se destine à un master MEEF premier degré - Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation - afin de devenir professeure des écoles. Gwenaël est en licence Lettres, parcours Langues et fait actuellement un apprentissage EAP (Etudiant Apprenti Professeur). Il a l’intention de faire son master à l’université Le Havre Normandie, où il se spécialisera très certainement en littérature médiévale, tout comme Andréa, également en Lettres-parcours Langues, et qui est arrivée en licence de lettres après une l’hypokhâgne du lycée Claude Monet.

Mise en ligne : 27-03-2018 - Mise à jour : 16-04-2018

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2018 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr