ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Soutenance de HDR de Jean-Marc ROY

Soutenance de HDR de Jean-Marc ROY

samedi 30 juin 2018 à 09:30

Soutenances

Université Le Havre Normandie, salle du PRSH

Jean-Marc ROY présentera ses travaux en vue de l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches le 30 juin 2018 à 09 h 30 à l’Université Le Havre Normandie dans la salle du PRSH.

Spécialité : 1ère section/ Droit privé et Sciences criminelles

Sujet des travaux présentés : La violence et la règle

Le jury sera composé de :

  • Béatrice BOURDELOIS - Professeur des universités, Université Le Havre Normandie
  • Didier GUEVEL - Professeur des universités, Université Paris 13
  • Catherine PUIGELIER - Professeur des universités, Université Paris VIII
  • Camille TAROT - Professeur des universités émérite, Université Caen Normandie
  • Laurence VIELPEAU - Professeur des universités, Université Caen Normandie

Résumé des travaux réalisés :
La recherche entreprend une réflexion sur le pouvoir qui, parmi les hommes, se dérobe d’autant mieux qu’ils ne s’entendent pas pour le constituer. Parmi les relations, ils tentent invariablement de distinguer la règle et la violence pour asseoir leur pouvoir, mais ils ont bien du mal à s’accorder pour établir cette distinction.
Puisque le pouvoir s’avère rebelle devant les entreprises humaines, est-il possible de ne pas simplement constater sa relativité ? Ne faut-il pas sacrifier à l’air du temps et reconnaître dans l’individualisme et le pluralisme la vérité enfin formulée d’un pouvoir partout et nulle part, se noyant dans l’infinité des désirs jusqu’à y épuiser toute sa force ?
L’histoire des cultures et du droit accrédite sans peine le relativisme contemporain. Déjà parce que les hommes n’ont pas toujours cherché leurs règles au même endroit dans les relations ; ils peuvent les trouver dans leur pratique : ils disposent d’une tradition ; les modernes les découvrent dans leur langage : ils ont des lois. Mais les hommes ont surtout des règles différentes parce qu’ils n’ont que l’embarras du choix pour installer leur ordre : tous leurs actes possèdent une même vertu normative en se prêtant à l’imitation et à la reproduction. Le contrat se forme aussi par le mélange des sangs, une poignée de main ou un échange de consentement. Comment distinguer de surcroît la règle et la violence parmi des actes qui ont tous les mêmes propriétés existentielles ? La transgression d’hier peut devenir la norme demain.
Le pouvoir apparaît relatif ou indéfiniment réformable, tant que l’on considère que ses règles peuvent devenir des violences (et les violences accéder au rang de règles). Mais il s’avère aussi stable ou limité si l’on constate que la règle et la violence sont, comme leurs auteurs, dans un rapport réciproque : l’une n’existe pas sans l’autre.
L’ouvrage propose d’étudier des auteurs (Freud, Schmitt, Arendt, Foucault, Lefort, Canguilhem, Simmel…) comme autant de témoins de la tradition immémoriale du pouvoir et de sa rhétorique.

Mise en ligne : 20-06-2018 - Mise à jour : 20-06-2018

Informations pratiques

LexFEIM - Laboratoire d’études en droits fondamentaux, des échanges internationaux et de la mer - EA 1013
(anciennement : GREDFIC - Groupe de REcherche en Droit Fondamental International et Comparé )
École Doctorale – Droit Normandie n°098
Directrice : Béatrice BOURDELOIS
Tél. : 02 32 74 41 20
Courriel : lexfeim@univ-lehavre.fr

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2018 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr