ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Université > Léa et Laëtitia, joueuses au HAC et sportives de Haut niveau à (...)

Léa et Laëtitia, joueuses au HAC et sportives de Haut niveau à l’université

lundi 25 juin 2018 à 09:00

Léa et Laëtitia, étudiantes à l’université, membres victorieuses de l’équipe du HAC en Championnat de France élite de handball nous ont ramené l’or depuis Bayonne. C’est avec toute leur vitalité et un indéfectible sens de la combativité et des valeurs collectives qu’elles se font le porte-voix de leur équipe et témoignent de leur parcours d’étudiantes, sportives de Haut niveau, ayant à leurs côtés des équipes pédagogiques et sportives engagées.

Laëtitia est en première année de licence de sociologie. Après un bac ES et une section sport étude partagée entre Caen et Le Havre dans différents clubs Elite, elle envisage des poursuites d’études en master de Géopolitique. La promotion de l’action publique, les relations internationales, l’expatriation en ONG ou en ambassades la font rêver, pourvu qu’elle puisse en parallèle menée une trajectoire sportive qui puisse aller le plus loin possible et atteindre un jour peut être les plus hauts niveaux.

Léa est étudiante en DUT Hygiène et Sécurité en Entreprises. Elle sera à la rentrée en Licence professionnelle Gestion des risques en Entreprises en alternance. Au cours de la préparation au concours d’infirmière, elle a pu prendre conscience à travers un stage de l’impact de ces questions au sein des entreprises. Elle a choisi cette voie dans l’idée de s’impliquer dans la prévention des risques. Le hand est une seconde respiration pour elle. Sportivement ancrée en Normandie depuis toujours, pas question pour elle de devoir faire un choix entre sport et études. Avec toute sa volonté, elle mène de concert ces deux projets avec un DUT fait en deux ans, alors que le statut Sportive de haut niveau lui permettait de l’aménager sur trois ans.

Parlez-nous un peu de cette victoire en Championnat de France élite de handball ?
Laetitia : J’étais la plus jeune de l’équipe pour ce match et cette victoire est un accomplissement énorme pour chacune, quels que soient son âge et son expérience, et l’ensemble du groupe. Nous ne partions pas gagnantes sur le terrain. Nous avions une équipe avec une seule remplaçante qui ne pouvait pas faire les phases de jeux actifs, mais seulement les coups de pieds arrêtés.

Léa : Cette victoire a été arrachée (20-21) à la force d’une abnégation et d’une combativité collective assez exceptionnelle. Nous étions très « entamées » physiquement avec ces 5 matchs en 3 jours. Nous nous connaissons depuis de nombreuses années et humainement nous reconnaissons toutes une expérience rare. C’est grâce à notre mental d’acier que nous n’avons pas baissé les bras, même si nous étions menées de 6 buts à un moment dans le match... Ce qui rend cette victoire d’autant plus belle.

Que vous apporte le sport ?
Le sport nous apporte une condition physique et un rapport au collectif. C’est aussi un lieu de rencontres humaines extraordinaires, notamment dans un contexte de compétition de haut niveau où nous sommes amenées à rivaliser avec les plus belles équipes du tournoi comme Marseille, Créteil, Bordeaux ou Besançon. L’émulation, le dépassement et la compétition sont au rendez-vous. Pour autant le sport porte une éthique et forge des êtres humains dotés d’un bel état d’esprit auxquels on se lient forcément. De plus, le sport nous arme pour affronter l’existence et ce qu’elle nous réserve dans un esprit autant combatif que constructif.

Que pouvez-vous nous dire du statut de sportif de Haut niveau dont vous bénéficiez au sein de l’université ?
Léa : Le cadre offert par le statut Sportif de Haut Niveau à l’université nous permet de mener de front nos deux parcours. Il s’agit en premier lieu d’un aménagement d’horaires et d’autorisations d’absences et d’un accompagnement de proximité entre le SUAPS et nos responsables de formation. Tout repose bien sûre aussi sur notre capacité d’organisation, nous menons en effet une « double vie ».

Laëtitia : Oui, la force de caractère et l’organisation sont de mise quand il faut rattraper, en cours, les périodes passées sur le terrain de la compétition. Le dispositif en place constitue une structuration solide sur laquelle nous nous appuyons toutes. Mais, il faut souligner aussi l’accompagnement, les encouragements, la gestion efficace des problèmes qui nous sont offerts et la possibilité de nous dégager du temps quand il n’y en a pas suffisamment. Il y a dans les équipes une capacité à comprendre cette passion qui nous porte et les difficultés qui peuvent être rencontrées, et tout est fait pour que ça se sente le moins possible.

Sportif de haut niveau

Le SUAPS joue auprès de ces étudiant.e.s de haut et bon niveau un rôle de relais entre les structures administratives et pédagogiques universitaires et le club ou la section d’entraînement du SUAPS auxquels adhère l’étudiant.e.
Il aide les étudiant.e.s concerné.e.s à mener de front études et sport de haut et bon niveau (inter-régional, national ou international).

Ce statut permet :
- des aménagements d’horaires ou d’études accordés au cas par cas dans les filières d’enseignement.
- de bénéficier d’heures de tutorat.
Retrouvez ici l’article complet et les conditions de recrutement et dossier de demande


Portfolio

Mise en ligne : 25-06-2018 - Mise à jour : 25-06-2018

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2018 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr