ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Soutenance de Monsieur Tariq OUAHBI le 02 décembre 2021 pour présentation des (...)

Soutenance de Monsieur Tariq OUAHBI le 02 décembre 2021 pour présentation des travaux en vue de l’HDR

jeudi 2 décembre 2021 à 09:00

Soutenances

Amphi du bâtiment Prony, 53 rue Prony 76600 LE HAVRE

Tariq OUAHBI présentera ses travaux en vue de l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches le 02 décembre 2021 à 09h dans l’amphithéâtre du bâtiment Prony (LOMC) 53 rue Prony au Havre, de l’Université Le Havre Normandie.

Spécialité : 60 / Mécanique, génie mécanique, génie civil / Génie civil

Sujet des travaux présentés : Contribution à l’étude des comportements hydro-mécanique et hygro-thermique des milieux poreux – Application aux géo-matériaux

Le jury sera composé de :

  • Moulay Said EL YOUSSOUFI Professeur des universités, Université de Montpellier
  • Jean-Marie FLEUREAU Professeur émérite, Université Paris Saclay, Centrale-Supélec
  • Mahdia HATTAB Professeur des universités, Université de Lorraine
  • Nadia SAIYOURI Professeur des universités, Université de Bordeaux
  • Said TAIBI Professeur des universités, Université Le Havre Normandie
  • Huaqing WANG Professeur des universités, Université Le Havre Normandie

Résumé des travaux réalisés :
Les travaux de recherche présentés dans ce mémoire ont été réalisés au sein de l’axe « Géo-Environnement et Milieux Poreux » du Laboratoire Ondes et Milieux Complexe (LOMC, UMR 6294 CNRS) de l’Université Le Havre Normandie. Ces recherches portent sur la modélisation expérimentale et numérique des comportements hydro- mécanique et hygro-thermique des milieux poreux. Plus précisément, cette Habilitation à diriger le Recherches comporte 3 chapitres.
Le premier chapitre porte sur l’étude du milieu poreux à matrice granulaire à l’aide d’une approche numérique par méthode DEM (Discrete Element Method). L’objectif est de mettre en évidence l’influence de la mobilité interne des particules à l’échelle microstructurale sur l’endommagement du matériau observé dans la loi de comportement phénoménologique à l’échelle macrostructurale. Des travaux ont été menés sur l’instabilité interne des matériaux granulaires et l’effet des hétérogénéités sur l’initiation de l’érosion interne (thèses : N. A. Hama 2016, M. Oueidat en cours).
Le deuxième chapitre porte sur la Modélisation du transport et du dépôt de particules dans un milieu poreux ou fracturé. L’objectif est d’apporter une contribution à la compréhension des mécanismes de transport et de dépôt de particules dans les milieux poreux, qui jouent un rôle important dans de nombreux domaines, tels que la contamination des eaux souterraines et l’assainissement des sols. Dans ces travaux, des modèles modifiés basés sur le modèle général de transport-dépôt-relargage ont été développés et appliqués à la simulation numérique d’expériences sur les transports en colonnes réalisés en laboratoire. Ces modèles numériques ont permis d’étudier les effets de différents facteurs (hydrodynamiques, granulométriques, …) sur le comportement de transport de particules fines dans différents milieux poreux (thèses : E. Ma 2018, H. Hawi en cours).
Le dernier chapitre est consacré aux travaux relatifs à l’élaboration des éco-matériaux de construction à base de terre crue non énergivores, pour faire face aux enjeux climatiques et environnementaux. Sur ce thème, l’étude des mécanismes macroscopiques de retrait et de fissuration des sols fins argileux a été abordée sous deux aspects. Le premier aspect à l’aide d’une technique d’analyse couplée par corrélation d’image DIC (Digital Image Correlation) et par retrait empêché à l’anneau CRT (Clay Ring Test). Ceci a permis de relier des mécanismes liés à des phénomènes physico-chimiques et micromécaniques à l’échelle microstructurale aux phénomènes de retrait et de fissuration macroscopiques. Par ailleurs, pour palier à ces pathologies de fissuration, une méthode curative et préventive par bio-calcification (MICP) est prospectée. Le second aspect porte sur l’étude des transferts hygro-thermiques dans ces éco-matériaux. L’idée est de modéliser ces phénomènes à l’aide de la théorie d’homogénéisation, permettant ainsi de prendre en compte des formulations multi-ingrédients de ces éco-matériaux comme l’ajout de fibres végétales (thèses : A. El Hajjar 2020, I. Hamrouni en cours).

Fait à Le Havre, le 29 novembre 2021

Mise en ligne : 01-12-2021 - Mise à jour : 30-11-2021

Informations pratiques

LOMC - Laboratoire Ondes et Milieux Complexes - UMR 6294
CNRS / Université du Havre
École Doctorale – Sciences Physiques, Mathématiques et de l’information pour l’ingénieur n°351
Directeur : François MARIN
Tél. : 02 35 21 71 17
Site Internet du laboratoire
Courriel : lomc@univ-lehavre.fr

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2022 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr