ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Campus > Julien Von Duigou, designer graphique et photographe, inspiré par (...)

Julien Von Duigou, designer graphique et photographe, inspiré par l’université

jeudi 9 décembre 2021 à 09:00

Arpentant les bâtiments durant plusieurs mois, Julien Von Duigou, designer graphique et photographe nous partage le résultat de son travail à travers l’exposition Circulations. Son œil curieux et passionné nous livre des détails architecturaux du campus encore méconnus auparavant.

Exposés depuis plusieurs semaines sur le parvis de l’université et dans certains bâtiments (tous sites confondus), les bancs totems sont le moyen de découvrir le campus sous un autre jour. À chaque photographie un nouvel angle exploré.

En parallèle et au cours de l’année 2021-2022, le service culturel a l’occasion de travailler aux côtés de Julien pour illustrer ses supports de communication. Une seconde exposition se tiendra en janvier à La Parenthèse. Aujourd’hui il nous en dit plus sur sa passion, son univers et son travail à l’université.

Julien, pouvons-nous commencer par une brève présentation ?

J’ai eu un parcours scolaire un peu houleux mais toujours orienté sur l’art : c’est un bac pro en dessin d’exécution graphique qui m’a ouvert des horizons sur la photographie, l’architecture, l’histoire de l’art et le design graphique. J’ai poursuivi mes recherches et productions à l’école d’art et de design du Havre jusqu’en 2019. Suite à l’obtention de mon diplôme, j’ai été livreur, médiateur, barman, barista, intervenant artistique en lycée… j’aime bien toucher à tout.

Quand as-tu commencé à faire de la photographie ?

Au lycée. Un professeur en design, qui était également photographe, a cru en moi et m’a permis de ne plus voir mes photos comme un passe-temps avec mon téléphone, mais à l’entrevoir comme quelque chose de plus sérieux. Tout au long de l’année, il m’a aidé à trouver le bon appareil.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Elles sont très diverses ! Des photographes bien évidemment, tels qu’Éric Tabuchi (Atlas des Régions Naturelles) pour sa rigueur, mais aussi Lucien Hervé qui fut le premier photographe à prendre en photo la nouvelle ville du Havre, après-guerre, avec un cadrage novateur pour l’époque.
C’est surtout l’architecture et l’urbanisme qui m’inspirent. Ces champs invitent toujours à essayer de voir ce que l’architecte a voulu dire à travers une réalisation. Il faut à la fois comprendre leur monumentalité et tenter d’en ressortir un détail, une forme graphique.

Quels sont tes projets en cours ?

Je travaille avec une Fabrique Culturelle sur Petite-Terre, à Mayotte, sur divers projets graphiques et événementiels. J’y passe deux mois l’année mais pour le moment je me concentre sur un nouvel atelier de travail, La Reliure, quartier Danton. Je le partage avec d’autres amis et professionnels. C’est un pôle multi-artisans regroupant des torréfacteurs, artistes, un imprimeur, une communicante, une designer etc. C’était presque une friche au début, et il y a encore du boulot, donc ces derniers temps c’est BTP le matin, photos l’après-midi et design graphique le soir !

Comment as-tu appréhendé le campus pour réaliser cette série de photographies ?

Eh bien c’était très difficile au début, il est si vaste et parfois incohérent architecturalement. Il m’a fallu plusieurs visites, plusieurs kilomètres avant de trouver les bons angles (sans parler du temps havrais, sans lumière c’est toujours compliqué). Puis un matin ensoleillé, j’ai tout recommencé, c’était la bonne journée pour me balader lentement et regarder chaque mur, chaque jonction, chaque bâtiment des 3 sites universitaires.

Parmi toutes les photographies que tu as faites, quelle est ta favorite ?

La première de couverture de la brochure de présentation du service culturel : c’est trouver cet angle de vue qui m’a vraiment lancé dans le projet de l’exposition Circulations.

Au Havre, quel est ton spot idéal ?

Le centre-ville Auguste Perret. Associer des bâtiments entre eux et jouer entre premier et second plan m’amuse toujours autant. Mais je dirais aussi le port. En vélo, en voiture, je passe beaucoup de temps là-bas. Le Quai Jean Reinhart de nuit, par exemple, est une valeur sûre.

Un petit mot pour les étudiant.e.s qui font ou ont envie de faire de la photographie ?

Accordez-vous le temps de vous arrêter pour prendre une photo lorsque l’occasion se présente. Ça ne coûte rien.

L’exposition Circulations
Crédit photo : A. Lima

Mise en ligne : 09-12-2021 - Mise à jour : 09-12-2021

Informations pratiques

Service culturel
Maison de l’étudiant
50 rue JJ Rousseau
Tél. 02 32 74 42 84
service.culturel@univ-lehavre.fr

L’exposition Circulations

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2022 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr