ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Séminaire OCEANIA

Séminaire OCEANIA

jeudi 17 mars 2022 à 17:00

Colloques, congrès, journées d’étude et séminaires

Manifestation scientifique ouverte au grand public

Manifestations scientifiques

Université Le Havre Normandie, UFR Sciences et Techniques, salle G001.

La prochaine séance du séminaire OCEANIA, consacré cette année à l’Illumination, aura lieu le jeudi 17 mars 2022, de 17h à 19h, à l’université Le Havre Normandie, UFR Sciences et Techniques, salle G001.

Cette conférence intitulée "Le roman libertin français et les Illuminations ou comment vaincre la censure au XVIIIe siècle" sera animée par Carmen ANDREI.

En un siècle de contrastes, de mouvements sociaux et de fermentation intellectuelle aboutissant à la Révolution, une littérature originale – verre grossissant des mœurs et des tares sociales – devient le porte-parole (dé)masqué d’un militantisme fervent pour des revendications sociales et culturelles, y compris pour le statut fragile de l’écrivain. Si le roman est censuré, considéré comme « un vice à la mode », le roman libertin l’est d’autant plus. Ce livre de « second rayon » est souvent colporté sous le manteau et sa censure voire son interdiction aiguillonne davantage son lectorat qui en raffole et le « dévore » avec volupté. En ce sens il s’inscrit dans la philosophie des Illuminations. Alors, comment se cacher, tromper voire vaincre les censeurs officiels et obtenir les privilèges royaux pour se faire publier ? Une analyse d’un corpus diversifié (depuis Les Égarements du cœur et de l’esprit de Crébillon fils et Point de lendemain de Vivant Denon en passant par Les Bijoux indiscrets de Diderot, Angola de La Morlière, Thérèse philosophe, Margot la ravaudeuse ou encore Le Portier des Chartreux jusqu’au chant du cygne du libertinage, Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos) présentera les configurations narratives et les stratégies textuelles sous-jacentes dont use le roman libertin pour berner l’autorité laïque et religieuse. Paratextes éditoriaux et auctoriaux, discours moralisateurs, récusations du discours (anonymat), tous les masques « hypocrites » (au sens étymologique) sont inventés justement pour démasquer l’illusion réaliste, renforcer l’authenticité et susciter l’émotion y compris sexuelle.

Carmen Andrei est Professeur au Département de français, Faculté des Lettres, Université « Dunărea de Jos » de Galați (Roumanie), où elle enseigne la littérature française des XVIIIe, XXe et XXIe siècles, les littératures francophones et la traduction littéraire. Sa thèse de doctorat a porté sur les configurations narratives et les stratégies textuelles dans le roman libertin du XVIIIe s. Elle a publié 10 livres dont 7 comme auteur unique et plus de 110 articles scientifiques dans son domaine d’intérêt. Traductrice littéraire assermentée (romans, théâtre, poésie, ouvrages scientifiques, d’auteurs belges et français), elle est membre de l’Union des Écrivains Roumains. Elle est responsable scientifique du Centre de Recherche Théorie et pratique du discours où elle dirige l’axe de recherche « Littératures et identités culturelles ».

Mise en ligne : 11-03-2022 - Mise à jour : 14-03-2022

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2022 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr