ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Avis de soutenance de Monsieur Ramsès DJIDJOU-DEMASSE

Avis de soutenance de Monsieur Ramsès DJIDJOU-DEMASSE

lundi 20 juin 2022 à 14:00

Soutenances

Salle Madeleine de Scudéry, bâtiment PRSH, Université Le Havre Normandie

Ramsès DJIDJOU-DEMASSE présentera ses travaux en vue de l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches le 20 juin 2022 à 14h dans la salle Madeleine de Scudéry (PRSH), de l’Université Le Havre Normandie. La soutenance est partiellement dématérialisée.

Spécialité : 26 / Mathématiques appliquées et applications des mathématiques / Application à la biologie, systèmes complexes

Sujet des travaux présentés : Modèles structurés et applications en dynamique des populations

Le jury sera composé de :

  • Moulay Ahmed AZIZ ALAOUI - Professeur des universités, Université Le Havre Normandie
  • Pierre AUGER - Directeur de recherche, IRD Bondy
  • Jérôme COVILLE - Directeur de recherche, INRAE Site Agroparc, Avignon
  • Arnaud DUCROT - Professeur des universités, Université Le Havre Normandie
  • Sylvain GANDON - Directeur de recherche, Université de Montpellier
  • Elisabeth LOGAK - Professeur des universités, Université de Cergy-Pontoise
  • Diaraf SECK - Professeur des universités, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal
  • Amandine VEBER - Directrice de recherche, Université Paris Descartes

Résumé des travaux réalisés :
La dynamique des populations est une discipline scientifique faisant intervenir de nombreux domaines : mathématiques, sciences sociales, biologie, etc. C’est une discipline qui s’intéresse à la description des variations au cours du temps de systèmes (complexes ou non). Elle s’ouvre sur une importante diversité structurale de modèles mathématiques pour décrire la dynamique d’une ou plusieurs populations en faisant intervenir une ou plusieurs variables structurantes (ex., le temps absolu, l’âge des hôtes, l’âge de leurs infections, leur statut immunologie, le temps de séjour dans un stade épidémiologique, la diversité des agents pathogènes, leur position spatiale). Ces variables structurantes peuvent être considérées comme discrètes ou continues, menant à l’utilisation de modèles structurellement différents (ex., suites récurrentes, systèmes d’équations différentielles ordinaires –EDOs, équations aux dérivées partielles –EDPs).
Les modèles structurés permettent non seulement une meilleure description et prise en compte de processus naturels, mais aussi de voir émerger certaines propriétés totalement absentes pour un système sans structuration. Cela a des conséquences aussi bien sur la dynamique de court terme que celle de long terme du système épidémio-évolutif considéré. A court terme, la structure de la population a des conséquences directes sur la dynamique du système considéré, dont une illustration la plus flagrante pour un système épidémique est le calcul du nombre de reproduction comme une fonction des différents taux inhomogènes impliqués dans le système. Les conséquences à plus long terme de la structuration sont à chercher sur des échelles de temps potentiellement très longues, sur lesquelles un maximum local de fitness peut capturer les trajectoires décrivant l’état de la population pendant un temps très long autour d’un quasi-équilibre (phase transitoire métastable). Mais, l’apparition graduelle de mutants de caractéristiques différentes déplace peu à peu l’équilibre des forces jusqu’à approcher l’optimum global alors capable d’envahir la population.
Une fois ces dynamiques bien comprises, il est naturel d’agir, par ex., dans le cadre d’une épidémie pour en limiter les conséquences, d’une manière qui minimise les coûts associés à ce contrôle. A travers un contrôle optimal, il est donc possible de proposer des méthodes pour traiter ces questions lorsque le système à contrôler est décrit par un système d’EDOs (assez courant), ou par un système d’EDPs (moins courant et qui nécessite des développements méthodologiques encore plus fins).

Mise en ligne : 14-06-2022 - Mise à jour : 10-06-2022

Informations pratiques

LMAH - Laboratoire de Mathématiques Appliquées du Havre - UR 3821
École Doctorale – Sciences Physiques, Mathématiques et de l’information pour l’ingénieur n°351
Directeur : M. AZIZ ALAOUI
Tél. : 02 32 74 43 46
Site Internet du laboratoire
Courriel : lmah@univ-lehavre.fr

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2022 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr