ULHN - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE

Accueil > Actualités > Recherche > Soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches - Monsieur Thomas (...)

Soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches - Monsieur Thomas KNIGGE

jeudi 21 avril 2016 à 09:30

Amphithéâtre Normand, UFR des Sciences et Techniques, Université du Havre

Monsieur Thomas KNIGGE présentera ses travaux en vue de l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches le jeudi 21 avril à 9h30 dans l’amphithéâtre Normand de l’UFR des Sciences et Techniques de l’Université du Havre.

Spécialité : Biologie des organismes - 68 : Ecotoxicologie

Sujet des travaux présentés : "Environmental and toxicological stresses and endoctrine disruption in selected invertebrates and fish ; Stress environnementaux et toxicologiques et perturbation endocrinienne chez certains invertébrés et téléostéens"

Composition du jury :

- Heinz-R. KÖHLER, Pr., Université de Tubingen (Allemagne)
- Thierry RABILLOUD, Dr., (DR), CEA-Grenoble
- David VAUDRY, Dr., (CR), Université de Rouen
- Heinrich DIRCKSEN, Pr., Université de Stockholm (Suède)
- Helmut SEGNER, PR., Université de Bern (Suisse)
- Cécile BELLANGER, Dr., (MCF HDR), Université de Caen
- Christophe MINIER, Pr., Université du Havre ; ONEMA

Résumé des travaux réalisés :

Cette HDR présente des travaux menés dans le contexte écotoxicologique et liés à la perturbation endocrinienne et les réponses aux stress, y compris des stress naturels et anthropiques : (i) La perturbation endocrinienne est absorbée du point de vue du système neuroendocrinien chez les invertébrés, notamment les crustacés. Des aspects évolutifs soulignent une divergence des systèmes endocriniens chez les arthropodes et les vertébrés.Cette divergence a généré des mécanismes profondément distincts entre invertébrés et poissons avec l’émergence de substances biologiques propres à chacun. Toutefois, ils existent des structures anatomiques fonctionnellement similaires et impliquant des composants biologiques conservés durant l’évolution qui constituent des cibles communes, notamment au niveau neuroendocrinien. (ii) Chez les poissons, es substances œstrogéniques peuvent potentiellement exercer des effets sur d’autres organes et fonctions que les gonades et la reproduction, comme le système immunitaire par exemple. De plus, des liens étroits existent entre le système endocriniens, la réponse au stress et l’immunité. Ces relations croisées élargissent considérablement le potentiel de perturbation endocrinienne à de nombreux autres aspects physiologiques. (iii) La réponse aux stress étant ancienne et ayant été hautement conservée durant l’évolution, elle a un rôle important pour contrecarrer les effets néfastes de substances toxiques. En même temps elle occupe une place centrale dans le fonctionnement normal des cellules et de l’organisme. Par conséquent, la réponse aux stress représente un important carrefour entre différentes fonctions physiologiques et permet l’adaptation des organismes à des environnements variables et hétérogènes. (iv) La complexité des différents systèmes et réponses impliqués dans la perturbation endocrinienne, l’immunité et la réponse aux stress peut être mieux appréhendée par des approches globales dites " omics ". Puisque les protéines sont des acteurs fonctionnels qui peuvent subir des modifications multiples, la protéomique peut considérablement faire progresser la compréhension de phénomènes hautement complexes.

Mise en ligne : 18-04-2016 - Mise à jour : 18-04-2016

Informations pratiques

Contact :
SEBIO - Stress Environnementaux et BIOsurveillance des milieux aquatiques - UMR-I 02

Téléphone : 02 32 74 43 69
Courriel : sebio@univ-lehavre.fr

Actualités

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2017 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr