ULH - UNIVERSITÉ DU HAVRE

Accueil > Université > Travailler à l’université > Qualité de vie au travail : l’université s’engage

Qualité de vie au travail : l’université s’engage

A l’issue d’une réflexion initiée dès 2010, l’université du Havre s’est engagée en 2012 dans une démarche de promotion de la qualité de vie au travail et de prévention des risques psychosociaux.

A l’instar du privé, l’enseignement supérieur a connu des transformations majeures ces dernières années (passage aux responsabilités et compétences élargies, apparition de nouvelles structures, etc.) et notre établissement s’inscrit aujourd’hui dans un environnement toujours plus contraint, complexe et nécessitant davantage de réactivité.
Ces changements ont modifié l’organisation des établissements, le rapport au travail, les modes de fonctionnement qu’ils soient individuels ou collectifs et ont parfois générés des effets négatifs sur la santé des agents avec l’émergence de troubles professionnels qualifiés de troubles psychosociaux.

Comprendre les risques
Ainsi, on définit les risques psychosociaux comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale engendrés par des conditions d’emploi et des facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental.

Six dimensions sont aujourd’hui reconnues comme facteur de risque psychosocial :
- les exigences et l’intensité du travail
- les exigences émotionnelles
- le manque d’autonomie et les marges de manœuvre
- la mauvaise qualité des rapports sociaux et des relations au travail
- les conflits de valeur
- l’insécurité de la situation de travail

Les principales manifestations d’une exposition à ces risques sont le stress, la souffrance au travail, la violence, le burn out (ou épuisement professionnel), le harcèlement ou les conduites addictives.

Quant à la qualité de vie au travail, elle est définie, s’agissant de la fonction publique, comme suit (extrait du projet d’accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique) :
« La notion de qualité de vie au travail renvoie à des éléments multiples, qui touchent les agents individuellement comme collectivement et permettent, à travers le choix des modalités de mise en œuvre de l’organisation du travail, de concilier la qualité des conditions de vie et de travail des agents et la qualité du service public. »

De même, « l’amélioration de la qualité de vie au travail est une démarche qui regroupe toutes les actions permettant d’assurer cette conciliation. Il s’agit d’un processus social concerté permettant d’agir sur le travail (contenu, organisation, conditions, contexte) à des fins de développement des personnes et des services. »

L’université mobilisée
L’université du Havre s’est engagée en 2012 dans une réflexion sur la qualité de vie au travail et la prévention des risques psychosociaux.
Portée par des représentants d’organisations syndicales, de l’administration, de personnes qualifiées réunis au sein d’un Comité de pilotage – COPIL, cette démarche a connu plusieurs temps forts parmi lesquels, citons :
- un état de lieux en 2012 par le biais d’une enquête (questionnaire, en partenariat avec le laboratoire Psy NCA de l’université de Rouen) menée auprès de l’ensemble des personnels et la restitution des résultats (2013)
- des conférences sur le management (2014)
- des ateliers participatifs (mars-avril 2015) sur les thématiques « management », « qualité de vie au travail » et « gestion des conflits » et un petit déjeuner-débat de restitution en janvier 2016.

Parallèlement, un protocole d’accord relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique a été signé le 20 octobre 2013. La circulaire du 20 mai 2014 relative à la mise en œuvre de l’accord cadre relatif à la prévention des RPS dans la fonction publique de l’Etat a fixé les modalités de déploiement de cette démarche et rappelle la nécessité de l’élaboration, pour chaque entité, d’un plan de prévention des risques psychosociaux.

Aussi, le COPIL a conduit la réflexion pour l’élaboration du plan de prévention des risques psychosociaux et de promotion de la qualité de vie au travail
Ce plan présenté et validé par les instances (Comté technique, Comité hygiène sécurité et conditions de travail) fin 2015, s’articule autour de 4 axes :
- prévention des RPS : outils d’évaluation e repères méthodologiques
- rendre plus visible, opérationnelle et intégrée la prévention des risques
- question de management / reconnaissances et organisation
- qualité de vie au travail

Télécharger le plan de prévention

Véritable programme pluriannuel d’actions, il a été annoncé et diffusé au cours du premier semestre 2016 et sa mise en œuvre est portée par les différents services de l’université.

Dans la continuité, le COPIL a rédigé et diffusé une charte de bon usage du courrier électronique ; elle permet de s’interroger sur l’utilisation de cet outil et de définir quelques règles de bonne conduite.

Des actions de formations, des supports de communication viendront prochainement compléter les actions engagées. Un bilan annuel de la mise en œuvre de ce programme sera également effectué.

Mise en ligne : 09-10-2014 - Mise à jour : 03-06-2016

Informations pratiques

Université du Havre

25 rue Philippe Lebon
76600 Le Havre
Tél. : 02 32 74 40 00

Direction des ressources humaines

Tél. : 02 32 74 40 60
drh@univ-lehavre.fr

Cellule Hygiène et Sécurité (CHS)

Tél. : 02 32 85 99 45
cellule-prevention@univ-lehavre.fr

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2014-2017 Université du Havre - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France
téléphone : +33 (0)2 32 74 40 00 communication@univ-lehavre.fr