Objectif de formation et parcours possible

La Licence mention Géographie et Aménagement vise par un enseignement approfondi progressivement à :

  • donner une solide formation de base aux étudiants qui souhaitent se présenter à des concours de recrutement de l’enseignement et de la fonction publique nationale et territoriale ;
  • développer, pour ceux qui se destinent aux métiers de l’aménagement comme de l’urbanisme, du patrimoine, du tourisme, de la communication, une culture générale ouverte sur les autres sciences humaines et sociales, avec une discipline dite de parcours, avec l’acquisition d’outils et de méthodes (informatique, statistiques, cartographie, techniques d’enquêtes, etc.), avec un enseignement obligatoire de langue vivante tournée vers la pratique active de l’oral et de l’écrit ;
  • favoriser l’éclosion de projets d’études à plus long terme (poursuite d’études en master voire en doctorat), et orientés vers la professionnalisation de haut niveau ou la recherche.

Competences et aptitudes

Compétences en Géographie et Aménagement :
Les deux premières années de licence Géographie-Aménagement mettent l’accent sur les éléments permettant de construire une culture et maîtriser des savoirs disciplinaires :

  • Maîtriser des méthodes de lecture, compréhension, interprétation des documents

– Lire et interpréter une carte (identification des éléments du paysage, lecture du relief, définition des logiques fonctionnelles)
– Décrypter l’organisation d’un territoire, lire un paysage et réalisé un croquis à partir d’un cliché aérien et au sol

  • Maîtriser des outils de traitement et représentation des données

– Produire un croquis de synthèse
– Réaliser un document cartographique de façon manuelle (application de la sémiologie graphique) et automatique (maîtrise d’un outil logiciel libre)

  • Acquérir des connaissances fondamentales pour l’étude d’un territoire et la compréhension du fonctionnement du territoire

– Maîtriser les principales formes du relief (nature, genèse, évolution)
– Maîtriser les thèmes fondamentaux de Géographie humaine : répartition des populations et ses déterminants, enjeux sociaux et économiques

  • Acquérir les principaux concepts de la géographie, mobilisés ensuite tout au long du cycle universitaire
  • Connaître les problématiques d’aménagement des territoires, les acteurs (collectivités, etc.), leurs compétences et leurs domaines d’intervention
  • Connaître de manière effective et détaillée les contextes nationaux (France) ou régionaux et leurs dynamiques (genèse, organisation, évolution).

A l’issue de la licence 3, le titulaire aura pu approfondir et préciser sa formation dans deux directions :

  • La maîtrise d’outils du géographe-aménageur : Étudier, analyser, caractériser l’espace géographique et les territoires

– Identifier les éléments d’une image satellite, analyser leur comportement spectral et en déduire la composition d’un paysage, l’organisation d’un territoire et son évolution
– Organiser l’information géographique, structurer une base de données et l’exploiter
– Produire un diagnostic territorial en utilisant les systèmes d’information géographique
– Gérer un ensemble de données, spatialisées ou non, à partir d’un système de base de gestion de bases de données relationnelles

  • Un approfondissement de sa culture géographique, élargie à des approches et des thématiques nouvelles :

S’ouvrir sur d’autres contextes géographiques : Élargir ses connaissances en géographie régionale au-delà des frontières nationales et européennes : Afrique de l’Ouest et du Nord, le Proche-Orient
S’approprier des approches géographiques singulières :
La Géopolitique pour comprendre et décrypter les relations internationales
– Appréhender et analyser le processus de mondialisation
– Comprendre le fonctionnement et l’organisation du système-monde
– Maîtriser la question des Etats, leur construction et les relations internationales
Géo-Environnement ou la relation Homme-milieu vu par le géographe
– Connaître et appliquer les démarches et méthodes d’analyse paysagère
– Comprendre les interactions entre les activités anthropiques et l’évolution des milieux
– Maîtriser la terminologie adaptée : nuisances, pollution, capacités de charges, impacts…
– Apprendre la notion d’environnement, depuis l’approche écologique à l’avènement du concept de développement durable
– Découvrir les outils d’analyse des effets de l’activité humaine sur l’environnement
La Géographie urbaine : placer la ville sous l’œil du géographe
– Connaître le fait urbain, ses évolutions et ses manifestations
– Appréhender la ville comme support et vecteur du développement
– Maîtriser la diversité des formes et des constructions urbaines
– Étudier les phénomènes urbains
La Fabrique des territoires : singularités, glissement et complémentarité entre Géographie et Aménagement
– Comprendre l’apport du géographe sur des questions d’aménagement
– Appréhender la construction des territoires comme enjeu géographique
S’initier à la recherche en Géographie – Aménagement
S’approprier les principales problématiques du géographe, ses objets d’étude, les concepts qu’il mobilise
– Découvrir les prolongements opérationnels de la recherche
– Savoir construire des hypothèses et savoir adopter une posture de recherche

Compétences en Histoire

L’enseignement de l’Histoire en discipline de parcours vise à donner :

  • Une connaissance du cadre chronologique général du passé et des différentes échelles spatiales de l’Histoire (du local au mondial);
  • La capacité de replacer des événements et processus historiques dans la longue durée, et de faire le lien entre les événements et processus actuels et le passé;
  • La connaissance générale des quatre périodes de la discipline, et de ses différents champs (économique, social, culturel, genre, sciences et techniques…);
  • La maîtrise de la recherche de l’information historique dans les répertoires bibliographiques, inventaires d’archives, etc., et être en mesure de faire la critique de cette information.

Compétences en Sociologie

Le parcours Sociologie se compose des éléments de programme suivants :

  • L’étude des champs de la sociologie (tous les champs du programme de la mention, du S1 au S6);
  • L’étude des mutations sociales des dernières décennies (Catégories sociales (S1), Sociologie contemporaine (S4);
  • Ethnologie (S3) et démographie (S4), disciplines connexes à la sociologie;
  • Introduction à la méthodologie de la sociologie (S1) et formation à l’observation sociologique (S2).

Les connaissances et compétences attendues sont progressivement acquises tout au long du parcours :
– une connaissance des sociétés contemporaines et des enjeux sociaux ;
– une connaissance des problématiques de la sociologie, de ses principaux courants et concepts à travers l’étude de différents champs de la discipline ;
– une connaissance générale des méthodes employées par la sociologie, à travers la présentation de grandes enquêtes et la présentation générale des méthodes et une formation à l’observation sociologique.

Compétences en Aménagement de l’espace et urbanisme :

  • Maitriser les connaissances de base en matière de phénomènes urbains, et de spatialisation des stratégies territoriales ;
  • Être capable de définir des fonctions urbaines, leur localisation et leur agencement ;
  • Maitriser les connaissances opérationnelles, administratives et juridiques permettant d’appréhender l’action des intervenants dans les opérations d’aménagement et d’urbanisme ;
  • Être capable d’identifier les mécanismes de régulation des systèmes territoriaux ;
  • Être capable d’identifier les ressorts de la mise en œuvre opérationnelle des orientations urbaines ;
  • Connaitre les méthodes de la consultation, médiation, communication, participation ;
  • Maitriser les théories, paradigmes, méthodologies, outils spécifiques à l’aménagement-urbanisme.

Compétences transversales :
S’approprier une démarche scientifique : principes, règles et méthodes
– Structurer et appliquer un protocole méthodologique spécifique ;
– Savoir l’adapter à un autre objet d’étude en fonction de ses singularités ;
– Analyser une question et définir les termes d’une problématique ;
– Rédiger un compte-rendu, produire un résumé, élaborer une note de lecture ;
– Rédiger, structurer et présenter un rapport scientifique simple (note thématique, dossier) ;
– se documenter (maîtriser les ressources de la BU (Bibliothèque Universitaire), être capable de réaliser une bibliographie…) ;
– analyser des données et en produire une synthèse (textes, chiffres, etc.) ;
– maitriser les méthodes des sciences sociales (techniques d’enquêtes, lecture de plan/ carte, analyse d’image) ;
– utiliser les technologies de communication (préparation du PIX
du Semestre 1 au Semestre 3) ;
– utiliser des logiciels de gestion de base de données, cartographie et SIG…
Communiquer et valoriser les travaux
– Présenter à l’oral les résultats de travaux et préparer un support visuel de restitution (diaporama) ;
– Prendre la parole, argumenter et discuter sur une question disciplinaire ;
Maîtriser une langue étrangère dans le champ disciplinaire
– Communiquer dans la langue vivante de son choix ;
– Exposer un point de vue et développer un argumentaire dans cette langue ;
– Rédiger un résumé ou un commentaire et produire un texte dans cette langue ;
– Transcrire un texte sur une question disciplinaire en langue étrangère et en français. utiliser des lectures dans une langue étrangère.

Langues

Outre une pratique de la langue (oral/écrit), les enseignements de langue vivante (72h/an) contribuent pour un tiers (24h de cours de « civilisation » donné dans la langue étrangère) à la culture générale des étudiants.

Ouverture à l'international

Les étudiants sont invités à suivre en L3 un semestre ou l’année entière dans une université étrangère (programme ERASMUS+, ISEP, GU 8, échanges bilatéraux…).
Renseignements sur les programmes d’échanges à l’étranger : Service des relations internationales (SRI) de l’université au 02.32.74.42.24.

Stage

Un stage d’une semaine est proposé, notamment en établissement scolaire pour la pré-professionnalisation aux métiers de l’enseignement.

Parcours Aménagement de l’espace et urbanisme :
Stage obligatoire de 2 semaines en Licence 3 au semestre 6.

Le SUIO Service Universitaire Insertion Orientation accompagne les étudiants dans leurs recherches (CV, lettre, entretien, méthodologie). Vous pouvez nous contacter à la Maison de l’étudiant – 2ème étage – 02.32.74.41.31 – bipe@univ-lehavre.fr

Durée de la formation

3 ans

Lieu de la formation

Le Havre


Le détail des enseignements est disponible [ici->doc7955|left]


Formation initiale modalites d'evaluation controle des connaissances

Contrôles Continus et/ou contrôles terminaux, selon les enseignements.
voir les modalités particulières de contrôle des connaissances et de compétences : [->doc12381]

Vous pouvez dès à présent communiquer vos propositions de stage à l’adresse mail suivante : lsh@univ-lehavre.fr et/ou bipe@univ-lehavre.fr


Le Régime Spécial d’Études (RSE) permet à certain-e-s étudiant-e-s de bénéficier de conditions spécifiques d’études et d’examens.
Plus d’informations vous seront fournies sur le site de l’université / Régime Spécial d’Etudes


Poursuite d'études

Après une licence en Géographie et Aménagement, quel que soit le parcours suivi (Sociologie, Histoire, Aménagement de l’espace et Urbanisme), il est conseillé de poursuivre en Master.


Insertion professionnelle

La formation n’est pas professionnalisante.


Métiers

Avec un master dans le même domaine : Chef de projet, Ingénieur conseil, Consultant, Chargé d’études/
de projet/de mission, Administrateur système information géographique, Géomaticien, Formateur, Enseignant… mais sa vocation principale est de poursuivre en Master.


Codes ROME

K2106, K2107, K2108, M1403, K 2111, A1303, E1103, K1601, K2401, M1808, K2101,


Secteurs d'activité

  • Industrie
  • Informatique - Télécommunications
  • Logistique - Transport
  • Recherche
  • Social
  • Tourisme - Loisirs
  • Urbanisme
  • Enseignement
  • Environnement
  • Fonction publique
  • Statistiques enquêtes d'insertion

    Des éléments sur l’insertion professionnelle et les poursuites d’études sont accessibles sous le lien ci-après (patientez quelques instants que la page se charge) :


Public cible

  • Lycéen
  • Étudiant
  • En formation continue, reprise d'études
  • Salarié
  • Demandeur d'emploi
  • Etudiant étranger
  • Capacité d'accueil

    40 places


Formation initiale modalites d'evaluation controle des connaissances

Contrôles Continus et/ou contrôles terminaux, selon les enseignements.
voir les modalités particulières de contrôle des connaissances et de compétences : [->doc12381]